Les maladies
Les soins quotidiens 
Les maladies 
AccueilMorphologieAcquisitionAménagementHibernationAlimentationReproductionSoins & maladiesEspecesMediathequeLivre d'orAdresses utiles

 

La plupart des maladies dont sont victimes les tortues en tant qu’animaux domestiques proviennent d’erreurs commises lors des soins. Les causes les plus fréquentes sont l’exposition aux courants d’air, l’absence de sources de chaleur indispensables, une mauvaise alimentation, le manque de vitamines ou la suralimentation. Le manque d’hygiène peut être aussi cause de maladies.

Mesures d’hygiène importantes contre les maladies :

Le bassin et les zones de sable humide sont de véritables foyers de reproduction des vers parasite, ainsi que de diverses bactéries. Dans la nature, les tortues qui parcourent de grands trajets ne rencontrent plus ces parasites, qu’elles excrètent définitivement. Mais la réalité est tout à fait différente dans le terrarium. En buvant et en mangeant, elles avalent de nouveau les germes qu’elles ont éliminés, d’autant plus que le manque d’hygiène favorise le développement  de ces germes. Ceci empêche l’organisme de la tortue de se développer correctement et elle tombe malade. Nettoyez bien quotidiennement le bassin d’eau et faites en sorte que le sol à proximité soit sec. Pour cela, posez des dalles qui sont réchauffées par la chaleur du sol. Changez le sable qui entoure le bassin fréquemment (tout les 4 à 8 semaines selon l’importance de la saleté causée par la tortue). La tortue dépose volontiers ses excréments dans l’eau. Il faut alors changer immédiatement cette eau.

Transmission des maladies :

Il y a de nombreux parasites qui vivent dans le corps de la tortue et plus généralement chez tous les animaux à sang chaud. Cependant ils ne peuvent pas se développer dans le corps humain dont la température est constante, à 37°C. Si votre tortue n’a pas de vers, si vous faites analyser ses excréments deux fois par an par le vétérinaire pour y rechercher d’éventuels parasites, si vous avez des règles rigoureuses d’hygiène, vous en courez aucun risque. C’est pour cette raison qu’il y a peu de risques que la tortue  nous transmettre des maladies.

Les maladies les plus fréquentes :

Les tortues sont des compagnes tout à fait silencieuses, qui ne crient pas lorsqu’elles souffrent. Observez bien votre animal. Si vous constatez des changements dans son comportement, comme une certaine apathie ou un manque d’appétit ou encore des transformations externes comme les paupières gonflées, vous devez aller immédiatement chez le vétérinaire.

Diarrhée :

Symptômes : excréments liquides.

Causes possibles : nourriture non adaptée, infection par les protozoaires, les vers ou les mycoses.

Traitement : lorsque les excréments ne contiennent pas de sang et que l’animal est bien vif, il faut d’abord le mettre à la diète : pas de fruits, réduire les légumes verts et y mélanger de la nourriture sèche, comme le feuillage et le foin. Il suffit de remplacer l’eau potable par de la tisane à la camomille ou du thé noir. S’il n’y a pas d’amélioration dans les 2 ou 3 jours qui suivent, il faut la conduire chez le vétérinaire en apportant ses prélèvements d’excréments.

Affections respiratoires :

Symptômes : le cou tendu, la bouche grande ouverte, la tortue gémit, râle en baissant la tête en signe de fatigue.

Causes possibles : pneumonie, constipation, rétention d’œufs, gonflement de l’estomac ou de l’intestin, calcul ou grumeaux d’urée qui empêchent la vessie de se vider, oedèmes causés par une maladie des reins et du cœur ;

Traitement : en aucun cas, ne réchauffez l’animal ! L’augmentation du métabolisme qui en résulte peut-être mortelle ! Conduire immédiatement la tortue chez le vétérinaire, lui seul peut établir un diagnostic.

Yeux gonflés :

Cause : corps étranger dans l’œil, blessures, courant d’air.

Traitement : seul le vétérinaire peut traiter l’animal. Il nettoie les yeux de la tortue avec une petite canule ophtalmique et prescrit, si nécessaire, une pommade pour les yeux.

Blessures de la carapace :

Cause : généralement des accidents.

Traitement : les égratignures superficielles de la carapace ne sont pas très grave. Mais si la blessure est profonde jusqu’à l’os, il faut conduire la tortue chez le vétérinaire. Il extrait les tissus infectés ou détruits et traite chaque jour la blessure de l’os. On peut réparer une carapace par des prothèses en résine.

Manque de sels minéraux :

Symptômes : on observe souvent que les tortues «  mangent » du sable en quantités importantes.

Cause possible : manque de sels minéraux.

Remède : veillez à en donner une quantité suffisante. Si on ne réduit pas les quantités de sable ou de gravier ingérées, on provoque une obstruction très grave de tractus digestif qui peut être mortelle.

Empoisonnement par la vitamine A :

Symptômes : desquamation complète de la peau, la chair apparaît.

Traitement : seulement par le vétérinaire. L’animal doit être toujours très propre (danger d’infection) et bien nourri. Protégez le terrarium des mouches. Passez une pommade sur les blessures. Évitez les préparations à base de vitamine A pendant plusieurs mois.

Empoisonnement par la vitamine D3 :

Symptôme : la carapace de la tortue se ramollit, on voit  des saignement au niveau des sutures.

Traitement : seulement par le vétérinaire.

Manipulez la tortue avec précaution. Donnez régulièrement des compléments de sels minéraux. La tortue ne doit pas avoir accès au sable et au gravier. Pulvérisez les coquilles d’œufs et saupoudrez-les tous les jours sur la nourriture. Évitez les préparations à base de vitamine D3 et veillez à  ce que la tortue soit régulièrement exposée aux UV.

Rétention d’œufs :

Symptômes : l’animal se terre et tente de pousser pour pondre ses œufs.

Causes possibles : un manque de sels minéraux ou d’hormones. Un œuf trop volumineux, mal formé, une obstruction, une blessures du cloaque ou un calcul urinaire.

Traitement : seul le vétérinaire peut déterminer quelle en est la cause.