Législations
Lieu d'achat 
L'origine 
L'âge 
Nombre 
Le transport 
La quarantaine 
Manipulations 
Législations 

 

AccueilMorphologieAcquisitionAménagementHibernationAlimentationReproductionSoins & maladiesEspecesMediathequeLivre d'orAdresses utiles

 

Protection des espèces :

L'accord de Washington sur la protection des espèces traite des espèces animales et végétales menacées sur notre planète. Selon les menaces qui pèsent sur elle, plusieurs tortues ont été classés dans les catégories I et II. Les animaux qui sont menacés d'extinction sont répertoriés dans l'Annexe I. L'achat ou la vente de ces animaux est soumis à une autorisation spéciale accordée à titre exeptionnel. Les autres tortues sont cités dans l'Annexe II de l'accord. Dans un objectif de préservation, la capture dans la nature non protégées ou qui figurent dans l'Annexe II est soumis à un controle.

Les tortues terrestres bien connues, comme la Tortue d'Hermann et la Tortue Grecque ou encore Testudo Marginata, ne sont pas répertoriées par l'accord de Washington comme des espèces menacées d'extinction, mais en Europe, elles sont protégées par d'autres lois. Ces tortues sont reprises dans la catégories de protection la plus élevée. Toutefois, les animaux reproduits en élevage peuvent être vendus. Les tortues proposées dans le commerce remplissent les conditons légales de protection des espèces et peuvent donc être acquises légalement, avec les documents nécessaires.

Il faut tenir compte du fait que la législation et les catégories de la protection des différentes espèces de tortues sont constamment modifiées afin de tenir compte des modifications des caractéristiques des milieux naturels, notamment des changements au niveau des biotipes. Avant d'acquérir une tortue, vous devriez vous informer pour savoir si l'achat de cet animal est autorisé.

Contrat de vente

Dans toute animalerie bien gérée, il es aujourd'hui normal qu'un certificat de vente détaillé soit remis à l'acheteur. Dans ce contrat doivent figurer : la date de l'achat, le prix de vente et les signatures du vendeur et de l'achaeteur. Le sexe de la tortue doit également être mentioné si celui-ci a une importance pour l'acheteur. Toute personne qui achète une tortue conclut un contrat  de vente avec le vendeur. Ce contrat ne doit pas nécessairement être écrit, car un contrat oral est également valide.

Si, après la remise de la tortue à l'acheteur, il est constaté que la tortue est affectée d'une maladie, l'ahceteur peut faire valoir ses droits de garantie et annuler le contrat ou obtenir une baisse du prix de l'animal. Pour cela, il faut que l'animal soit déja malade au moment de l'achat. Lorsqu'il s'agit de maladies infectieuses, le début de la maladie est difficiles à déterminer; seul des vétérinaires spécialisés sont compétents. Pour faire valoir son droit de garantie, l'acheteur doit le faire dans les six mois suivant l'achat de l'animal.

Les enfants et les adolescents devraient bien réfléchir avant d'acheter une tortue. En effet, sans l'autorisation de leut tuteur , en général les parents, les enfants n'ont pas le droit d'en acheter une. Si les parents n'autorisent pas l'achat d'un tortue, le vendeur est tenu de reprendre l'animal et de le rembourser.

Droit locatif

Si dans le bail ne figure aucune mention concernant la possession d'animaux, on peut en principe en déduire que les animaux domestiques habituels sont autorisés. La possession d'animaux, fait , en effet, aujourd'hui partie d'un mode de vie normal et d'une utilisation contractuel de l'appartement loué, tant que les animaux n'occasionent pas de nuisances. Cette règle est d'autant plus fondée dans le cas des tortues, qui ne sont pas des animaux suceptibles de provoquer des troubles de voisinage, gêne, ou bruits importunant les autres locataires. En outre, les tortues ne peuvent causer des dommages importants à l'appartement. Le locataire n'a donc pas besoin d'une autorisation expersse pour posséder une tortue, surtout lorsque l'animal est gardé en terrarium.

Animal trouvé

Les tortues qui se sont échappées doivent être considérées comme des "objets trouvés". Il faut donc les emmener dans un poste de police ou au bureau des objets trouvés. Ce n'est que lorsque l'on a présenté l'animal trouvé aux autorisations que l'on peut, au cas où son propriétaire ne se manifeste pas, en revendiquer la propriété. Mais une personne qui conserve un animal qu'elle a trouvé n'en devient pas propriétaire de droit.

Protection de l'animal

Les tortues gardées en terrarium doivent être soignées d'une façon qui corresponde à leur espèce et à leur comportement. Cela ne signifie pas seulement qu'il faut leur donner une alimentation appropriée, mais aussi que l'environnement du terrarium doit être adapté à son espèce. Cela signifie aussi bien changer régulièrement l'eau des tortues d'eau douce qu'équiper convenablement leur terrarium.